Interpréter les résultats

L’interprétation des résultats de SEFI® est basée sur les résultats de cinq études cliniques.

 

  • Chez 114 patients adultes ambulatoires et hospitalisés dénutris ou à risque de dénutrition, il existait une corrélation statistique entre les résultats de l’échelle visuelle analogique et l’enquête alimentaire sur 3 jours. (8) De plus, dans cette étude, 81% des patients dont le score était <7 étaient effectivement dénutris, selon l’index de risque nutritionnel (NRI). (10) Ces résultats ont été confirmés par une étude indépendante menée chez 1762 patients d’oncologie médicale. (11)

 
Chez l’adulte, SEFI® permet d’identifier un risque de dénutrition si le score est <7.

 

  • L’étude Nutrition Day, menée chez 16 290 (6) patients et réactualisée en 2016 chez 103 920 patients, a permis d’établir qu’une consommation ≤  50% des portions servies lors des repas de midi et du soir était associée à une augmentation du risque de décès à 30 jours d’un facteur de 2 à 8.

 


Chez l’adulte, SEFI® permet d’identifier un risque de dénutrition si la portion consommée est ≤1/2 de l’assiette.

 

  • Chez 128 patients résidant en EHPAD, la sensibilité, la spécificité, et les valeurs prédictives positive et négative pour le diagnostic de dénutrition, définie par un Mini Nutritional Assessment (MNA)® <17, de la consommation ≤1/2 de l’assiette (évaluée par un soignant) étaient respectivement de 75%, 87%, 67% et 91% (AUC=0,81). (9)

 


En EHPAD, SEFI® permet d’identifier la dénutrition si la portion consommée est ≤1/2 de l’assiette.

 

  • Chez 505 patients suivis en médecine générale, la sensibilité, la spécificité, les valeurs prédictives positive et négative pour le diagnostic de dénutrition, définie par une perte de poids à 6 mois ≥10% et/ou à 1 mois ≥5% et/ou IMC ≤18,5 (ou <21 après 70 ans), d’un SEFI® <7, étaient respectivement de 34%, 85%, 13%, et 96%. (12)

 


En médecine générale, SEFI® est fiable pour éliminer le diagnostic de dénutrition en cas de score de l’échelle visuelle analogique ≥7.

6. Hiesmayr M, et al. Decreased food intake is a risk factor for mortality in hospitalised patients: The Nutrition Day survey 2006. Clin Nutr 2009;28:484-491.

8. Thibault R, et al. Use of 10-point analogue scales to estimate dietary intake: A prospective study in patients nutritionally at-risk. Clin Nutr 2009;28:134-140.

9. Mesbah S, et al. The self evaluation of food intake SEFI® is feasible and diagnoses malnutrition in the older people living in a nursing home. Clin Nutr 2018;37 (Suppl1): S6.

10. Buzby GP, et al. A randomised clinical trial of total parenteral nutrition in malnourished surgical patients:
the rationale and impact of previous clinical trials and pilot study on protocol design. Am J Clin Nutr 1988;47 (Suppl. 2):357-365.

11. Guerdoux-Ninot et al. Assessing dietary intake in accordance with guidelines: Useful correlations with an ingesta- Verbal/Visual Analogue Scale in medical oncology patients. Clin Nutr 2018, Jun 30. pii: S0261-5614(18)31193-2. doi: 10.1016/j.clnu.2018.06.974.

12. Bouette G, et al. The self evaluation of food intake SEFI® as a tool for malnutrition screening in the community setting: prospective non interventional multicentric study. JFN congress 2018, article in preparation.